Dans son communiqué Antidoe Europe se dit préoccupée par des données spécifiquement humaines qui montrent un risque accru de cancer, de diabète, des problèmes de fertilité qui menacent l'avenir de notre espèce. "Ces données devraient inciter les autorités à plus de discernement face à la confusion entretenue jusqu'à présent par des données animales contradictoires" indique l'ONG.

Pour en savoir plus sur la campagne d'Antidote Europe, signer la pétition adressée au ministère de la Santé et voir le spot de sensibilisation avec la voix de Barbara Schulz, allez sur : www.danger-bisphenol.com