Pour l'instant on lit à peu près tout et son contraire à ce sujet et le gouvernement n'a pas encore communiqué sa stratégie vaccinale qui serait en cours d'élaboration.

Pour l'établir les autorités devraient se fier au rapport du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) qui a rendu son avis sur la question en fin de semaine dernière.

Au rang des personnes prioritaires (en dehors des personnels de santé, médico-sociaux et de secours) la femme enceinte et le nourrisson figurent bien sûr aux premières loges.

Ainsi le Haut Conseil de la santé publique préconise une priorité en terme de vaccination aux femmes enceintes (dès 2eme trimestre); à l'entourage des nourrisons de moins de 6 mois (parents, fratrie, assistance maternelle ou personnel de la petite enfance) et enfin aux nourrissons âgés de 6 à 23 mois avec facteur de risque (pathologies chroniques sévères).

On retiendra que le Haut conseil de la santé publique ne recommande pas une vaccination obligatoire contrairement à ce qui avait été évoqué avant l'été.

Vous pouvez prendre connaissance de l'intégralité de ce rapport en cliquant ici