Les parents ont reçu une note explicative leur rappelant que le bisphénol A présent dans certains biberons "peut être libéré dans les aliments" notamment en cas de chauffage et qu'il est suspecté d'être impliqué dans de nombreuses affections telles que : problèmes de reproduction, obésité, cancers du sein et de la prostate, diabète, dysfonctionnements thyroïdiens et problèmes d’attention chez les enfants. Pire encore.. certains experts indiquent que l’exposition en bas âge pourrait augmenter une prédisposition aux cancers en affectant la programmation génétique du développement des individus.

En attendant les nouvelles conclusions de l'Afssa sur le sujet (Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, lui a demandé de revoir sa copie et de reprendre l'expertise sur ce sujet), le "Réseau Environnement Santé" continue de vous recommander de privilégier le choix d'un biberon en verre ou en plastique sans BPA (tous les fabricants en proposent désormais) et dans tous les cas de stocker la nourriture dans le verre, la céramique ou dans des contenants à base d’acier inoxydable. Il vous recommande également d'éviter de chauffer de la nourriture ou des liquides dans des contenants en plastique.

Pour reconnaître le BPA , regardez les étiquettes des contenants en plastique, des cannettes et même des boîtes de conserve. Il vous est conseillé d'éviter les plastiques avec les codes de recyclage n° 3, n°6 ou n°7.

Rappelons que selon le Réseau Environnement Santé qui cite plusieurs études scientifiques le BPA serait impliqué dans des problèmes sanitaires majeurs tels que : cancer, atteinte de la reproduction, trouble du comportement, diabète et obésité.