Ainsi un taux plasmatique de 25 OHD inférieur à 25 nmol/L peut entraîner des troubles osseux graves avec rachitisme chez le nouveau né. De plus les experts précisent que l’adaptation néonatale du métabolisme calcique est perturbée avec une hypocalcémie néonatale sévère et durable.

A court terme, cette déficience ou carence en vitamine D maternelle peut entraîner chez le nouveau né à terme une hypocalcémie néonatale précoce ou tardive; de plus le contenu minéral osseux ou la masse osseuse à la naissance est abaissé en dessous de 30 grammes, ce qui peut avoir des conséquences chez l’enfant plus âgé et même chez l’adolescent avec diminution du pic de masse osseuse.

Une étude récente montre également que la carence en vitamine D chez la mère augmente le risque de maladie asthmatique chez le nourrisson à l’âge de 3 ans.

L'intégralité de ce rapport est à découvrir sur le site de l'Académie de Médecine ou en cliquant ici (version pdf)